"Le test de la guimauve" - Les effets de la volonté

Le célèbre "Test de la guimauve" a eu lieu il y a plus de quarante ans et a fait sensation à l'époque. L'expérience a été menée par le psychologue américain de la personnalité et son équipe de recherche, qui ont traité des sujets d'autorégulation et de volonté. Aujourd'hui, les résultats du test de guimauve sont parmi les découvertes les plus importantes en psychologie. Le test se déroule comme suit : Un enfant est assis à une table avec une guimauve placée devant lui. Il ou elle peut choisir de le manger tout de suite ou d'attendre un peu puis d'en obtenir un deuxième. Certains enfants ont réussi à être patients, d'autres n'ont pas pu résister aux bonbons sucrés. 
Natureich Willenskraft trainieren

Plus de confiance et de résilience

Ce n'est que des années après l'expérience que Mischel a découvert de nouvelles découvertes. Les enfants qui étaient capables d'influencer leur perception, de contrôler leur maîtrise de soi et donc d'avoir la patience d'attendre, ont réussi à mieux se contrôler à l'âge adulte. Par rapport aux enfants qui ont attrapé la friandise en très peu de temps, ils ont pu démontrer une confiance en soi plus développée. Un niveau plus élevé de compétence sociale et de résistance au stress s'est également avéré bénéfique. La capacité de reporter les récompenses était également clairement évidente dans la façon dont les enfants vivaient leur vie.

Dans ses conclusions, Mischel déclare que la volonté est considérée comme une compétence clé et est causalement liée à la compétence émotionnelle. De là, il conclut que la maîtrise de soi est d'une importance fondamentale pour une action socialement adaptée. En contrôlant notre perception, nous améliorons également notre maîtrise de soi, mais la bonne médiocrité est ici d'une grande importance. Trop et trop peu de contrôle peuvent être difficiles. Mais où sont les sources d'une meilleure volonté ? Cela peut-il être appris ou est-ce même génétiquement déterminé ? Mischel répond à ces questions par le fait que les gens sont tout à fait capables d'adopter diverses stratégies pour améliorer la maîtrise de soi.

Kinder lernen

Il y a toujours la possibilité de changer 

"" La partie du cerveau qui est devant, directement derrière le front. C'est là que se trouvent l'imagination, le contrôle des impulsions et la capacité d'imaginer l'avenir. J'appelle cela le Cool System. Contrairement au Hot System, ce n'est pas réfléchi, mais réfléchi. Il nous permet de résoudre les problèmes différemment au lieu de simplement réagir réflexivement. « »
Cette déclaration motivante montre clairement que l'architecture du cerveau n'est prédéterminée ni par le processus de développement dans l'utérus ni par l'information génétique. Des modifications sont donc possibles à tout moment.
En résumé, on peut dire que nous réagissons non seulement par réflexe aux stimuli externes, mais que nous pouvons également les gérer de différentes manières. La façon dont nous contrôlons consciemment notre perception dépend de nous et peut être étendue à tout moment. Il faut de la pratique et de la patience pour améliorer la maîtrise de soi. 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés